Largeur escalier : quelles sont les normes ?

Sommaire

  • Normes spécifiques au lieu d'implantation de son escalier
  • Largeur d'escalier réglementaire : selon l'utilisation
  • Tableau des normes relatives à son escalier

La conception d'un escalier ne laisse pas de place au hasard, sécurité oblige. Dans une maison individuelle, vous restez quand même assez libre du choix de la largeur de l'escalier, mais il est vivement conseillé de vous référer aux normes.

En revanche, dans les autres cas, la largeur de l'escalier doit respecter stricto sensu les normes en vigueur, relatives à la nature de l'activité de l'établissement et aux publics qui utilisent l'escalier.

 

Normes spécifiques au lieu d'implantation de son escalier

Les normes en vigueur auxquelles doit répondre un escalier permettent de respecter :

  • le niveau de sécurité ;
  • le degré de confort ;
  • le dimensionnement.

Ces normes varient selon le lieu d'implantation de l'escalier. Escalier intérieur ou escalier extérieur : il est fondamental de déterminer préalablement si cet ouvrage est destiné à :

  • une maison individuelle ;
  • un bien immobilier proposé à la location, tel que :
    • un local commercial ;
    • un immeuble ;
    • un appartement ou une maison ;
  • un bâtiment collectif ;
  • un ERP (Etablissement Recevant du Public) ;
  • une entreprise.

Il convient également de faire la distinction entre :

  • un escalier d'évacuation ;
  • un escalier commun ;
  • un escalier installé dans une zone technique ;
  • un escalier réservé à l'usage de personnes handicapées :
    • en habitation individuelle ;
    • en habitation collective ;
    • dans un bâtiment accueillant du public ;
  • un escalier de secours.

Largeur d'escalier réglementaire : selon l'utilisation

Voici les principales largeurs d'escalier imposées par la réglementation en fonction du type d'usage :

  • une maison individuelle à usage d'habitation : au moins 700 mm ;
  • un bien immobilier individuel mis en location : pour un escalier intérieur, 800 mm (cette largeur tient compte de l’empiétement de la main courante sur l’emmanchement. 800 mm est un minimum si l'empiétement est supérieur à 100 mm) ;
  • une habitation collective : 1 000 mm ;
  • une entreprise :
    • pour un escalier d'accès : la législation est celle imposée par le Code du Travail et prend en compte l'accès des personnes handicapées : 1 000 mm ;
    • pour un escalier d'évacuation : la législation est celle relative à la protection contre les incendies et impose :
      • 900 mm pour une Unité de Passage (UP) ;
      • 1 400 mm pour deux UP ;
    • pour un escalier d'accès à une zone technique ou à une machine : 600 mm au minimum (la largeur conseillée étant 800 mm ou supérieure) ;
  • une ERP : pour une circulation intérieure, dans les parties communes, 1 200 mm.

Tableau des normes relatives à son escalier

Le tableau suivant fait état des normes en vigueur à appliquer pour un escalier selon l'endroit où il est implanté ou selon son usage.

Lieu d'implantation / usage de l'escalier Norme et/ou article de référence
Habitation
  • NF P 21-210 (04-1993)
  • XP P 21-211 (09-2003)
  • NF P21-203- DTU 31.1 (05-1993)
Accès pour personnes handicapées (maison individuelle) Art. R.111-18-4 R.111-18-5
Accès pour personnes handicapées (habitation collective) Art. R.111-18-1
Accès pour personnes handicapées (ARP) Art. R.111-19-1
Environnement industriel / accès machine
  • NF E 85-015 (04-2008)
  • NF EN ISO 14122-3 (12-2007)

Pour aller plus loin :

Installer un escalier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger mon guide
Installer un escalier
7 Organisation des travaux