Sommaire

  • Description de la contremarche d'escalier
  • Contremarche d'escalier : choisir sa décoration
  • Contremarche d'escalier : réglementation

Les contremarches renforcent la structure et sécurisent l'escalier.

La contremarche d'escalier est la partie verticale entre deux marches consécutives. Elles sont présentes dans la grande majorité des escaliers droits : on parle alors de marches pleines.

Cependant, les escaliers au design étudié, les escaliers suspendus ou les escaliers secondaires n'en possèdent presque jamais, souvent par souci d'esthétisme léger et aérien.

Description de la contremarche d'escalier

La contremarche est souvent en bois et en béton, mais elle peut aussi être en métal, en pierre ou en verre.

Sa présence apporte une sécurité et un confort aux utilisateurs de l'escalier. De plus, un escalier se doit d'être régulier, afin d'assurer une montée confortable : la taille des marches et contremarches y contribue grandement.

Dans un escalier de structure pleine, comme ceux en béton, la contremarche est intégrée dans la structure et peut ou non être recouverte. Dans tous les autres cas, elle est constituée d'éléments rapportés.

Contremarche d'escalier : choisir sa décoration

Au-delà de leur fonction structurelle, les contremarches d'un escalier peuvent être utilisées pour rehausser ou créer une décoration. À vous de retenir la finition qui sied à votre intérieur :

Choix des décoration des contremarches
Revêtement Caractéristiques
Carrelage
  • Résistant
  • Pose et entretien faciles
Peinture
  • Entretien délicat
  • Simple à repeindre
  • Large choix de coloris
Décor repositionnable
  • Fantaisie
  • Possibilité de changer de décoration en un instant
Matériau identique à l'escalier
  • Discrétion
  • Peu donner un effet très « massif » et encombrant à l'escalier

L'important est que l'habillage ou le revêtement des contremarches puisse être fréquemment nettoyé et ne soit pas fragile : les contremarches sont sollicitées, le bout du pied frappe souvent la contremarche lors de la montée et le talon la frappe lors de la descente.

Contremarche en carrelage

Les carrelages sont résistants et faciles à poser. Si vous désirez que les contremarches de votre escalier attirent l'attention, réservez-leur des carreaux à motifs et laissez des carreaux unis pour l'habillage de vos marches.

Contremarche en pochoir

Les pochoirs sont moins résistants et plus longs à réaliser. Si l'habillage de votre escalier par le carrelage ne vous attire pas plus que ça, le pochoir reste l'alternative la plus répandue. Cependant, armez-vous de patience ! Ce type d'habillage nécessitera beaucoup de temps, mais aussi l'application d'une couche de vernis pour protéger les pochoirs.

Contremarche contrastée

Une contremarche peut décliner les couleurs et osez le contraste. Ainsi, vous pouvez choisir, pour la contremarche, une couleur différente de celle de l'escalier : un effet visuel garanti, qui vous permettra aussi d'augmenter la visibilité et de faciliter la montée de votre escalier.

Contremarche d'escalier : réglementation

Il existe des normes de sécurité qui définissent le caractère obligatoire ou non de la présence d'une contremarche. Sachez que :

  • dans le cas d'un escalier d'un établissement recevant du public, la contremarche est obligatoire si le recouvrement est inférieur à 5 cm ;
  • dans le cas d'un escalier pour personne à mobilité réduite, la contremarche est obligatoire pour la première et dernière marche, avec un nez de marche de couleur différente.

Installer un escalier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger mon guide
Installer un escalier

Aussi dans la rubrique :

Formes et structures

Sommaire